Gloupsy met les voiles

13 novembre 2011

Je n'arrive pas à m'y habituer

Je sais que la garde alternée peut être un bon compromis pour la plupart des divorces qui se passent bien. Je comprends que le papa et la maman devraient avoir la même possibilité de voir leur enfant. Je sais que l'enfant est moins malheureux quand il peut voir son papa et sa mamant aussi souvent l'un que l'autre. Bref, tout ça, je le sais. Je sais que ma fille n'est pas malheureuse avec son papa. Nous l'élevons assez différemment mais en général, nous tentons de communiquer. Nous téléphonons quasiment chaque jour pour avoir des nouvelles de notre fille. Pour garder le contact, pour qu'elle sache que lorsqu'elle est avec son papa, sa maman pense à elle et vice versa.

Tout cela étant posé, rien ne fait que je m'habitue à cette situation de merde. Je déteste laisser ma fille à son père chaque semaine. J'ai le coeur brisé. Ma petite chérie va bientôt avoir 4 ans. Tout le temps où nous étions ensemble son père et moi, c'est moi qui m'en occupait car lui était sans cesse en déplacement ou bien, il partait faire du sport, ou dieu sait quoi. Alors il est normal que nous soyons très attachées l'une à l'autre. J'ai toujours tout fait pour que son papa participe à sa vie. Je n'ai jamais démérité car je sais combien il est important pour l'enfant et pour son papa que leur relation soit la meilleure qui soit. J'en serais presque à regretter mon implication.

Mon chéri a beau être à mes côtés lorsque ma fille est avec son papa, je ressens un très grand vide. Ah bien sûr, cela me fait aussi du bien de m'occuper de moi ou de la maison sans avoir à surveiller ma petite puce. C'est nettement moins fatiguant. Mais ce n'est pas ça la vie. Moi, je rêve de famille tu vois... la famille pourtant j'en ai une, ce sont mes enfants, mes parents. Mais la famille que je voudrais, moi, ce serait une maman, un papa et des enfants. j'aimerais recréer une tribu. J'y ai presque cru lors de mon précédent mariage. J'en ai tellement envie, que je serais prête à faire n'importe quoi... je serais prête à croire à la lune. Je me suis faite avoir en beauté il y a 6 ans. Ne créée pas une famille qui veut. Il faut, first of all, un amoureux et une amoureuse. Les enfants, tu les as déjà dans ta famille. Mais comment tu fais pour fabriquer une famille quand ton amoureux habite à 500 bornes ??? Et puis, comment je pourrais faire pour que ma fille soit tout le temps avec moi ??? Elle me manque, mon chéri me manque, mon petit loup me manque. pffff.... putain de vie. T'aurais pas les coordonnées d'une fée, d'un magicien, d'un sorcier qui pourrait résoudre tous mes problèmes ???

Jeudi soir et vendredi, j'ai eu le bonheur d'avoir le jackpot total : mes trois loulous et mon chéri. C'était chouette. mais ça n'a pas duré longtemps malheureusement. Dis Monsieur Cadbury, tu pourrais pas les faire un peu plus longs ces moments de bonheur là???

Posté par Gloupsy girl à 23:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]


15 août 2011

Le retour

Mais c'est pénible... y'a pas grand chose qui fonctionne sur internet. j'essaie vainement de t'écrire un petit billet. J'espère que cette fois-ci sera la bonne !

Je suis rentrée at home aujourd'hui. J'ai laissé ma petite Chérie à son papa et mon Chéri à son chez-lui. Pourtant, les vacances, c'était pas simple. Cohabiter à 6 dans un bateau quand il fait un temps de "bip !!!", c'est pénible. Et je vais jusqu'à étendre l'affaire... Que ce soit dans un bateau ou dans une maison, et pire, sous une tente, c'est pas cool des vacances comme ça. Il faisait même froid parfois. Je vous jure !

Il me faut maintenant vivre post vacances, ce serait génial que je puisse retrouver une certaine énergie et un bonheur de vivre. Malgré les circonstances, je devrais pouvoir y arriver. mais c'est pas simple tu le sais bien. Avec mon Chéri, ça n'a pas toujours été facile pendant ces deux semaines. J'étais en phase d'auto destruction massive à ne rien supporter. ça a commencé à mon arrivée quand il a commencé à me parler de sa femme (c'est le terme qu'il utilise, en réalité, c'est son ex puisqu'il n'habite plus avec elle et qu'ils sont en instance de divorce... non ??? je dis une connerie là ???). De sa femme et du chéri de sa femme qui est un gros poivrot détestable et détesté. J'avoue que ça ne m'a pas beaucoup plu qu'il me parle d'elle en ces termes. Si tu n'as plus rien à foutre d'une personne, tu te fiches de qui elle se tape, non ? Enfin, moi, c'est ce à quoi je pense. Mais tout le monde n'est pas fait du même bois. Et bien hier soir, en nous couchant, nous avons eu une petite piqure de rappel sur ce que pensaient ses enfants de cet homme.

C'est très curieux ce que je vis avec mon chéri. J'ai vraiment du mal à analyser ce qui se passe. Pourquoi, faut il que je m'agace dès qu'il fait ou dit quoi que ce soit ??? mais qu'est-ce que j'ai dans le derrière ?

Ce serait bien quand même que je comprenne ce qui se passe réellement. C'est très important !!!

Posté par Gloupsy girl à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 août 2011

Bas tôt

Ce qui se présentait comme des vacances idylliques sont des vacances hyper humides : un temps de Merde, Madame et monsieur. Que t en as pas idée comme s est chiant d être enfermé sur un bateau. Nous sommes 6 : les 3 enfants de mon chéri, ma Ptite chérie, mon chéri et moi. Et souci supplémentaire, je ne me sens plus folle d amour. Mais l ai je jamais été??!!! Je suis en proie à de sérieux doute sur mon avenir chérigale.
Par contre il faut bien reconnaître que nos Bambins respectifs sont trop Mignons.

Posté par Gloupsy girl à 15:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 juillet 2011

Des news du front

Comment je t'ai abandonné là!!! la faute au déménagement. Ben ça y est j'ai mis les voiles et j'ai changé de crèmerie. J'ai super été aidée par mon chéri et mes amis. Donc, du coup ma petite toute petite maison est agréable à vivre. Bon, parfois je ne sait toujours pas où j'habite mais ça va le faire. Le seul énorme bémol que je mets en essentiel au-delà de l'aspect fric, c'est ma petite chérie. La juge a tranché pour une garde alternée. Et je te dis pas le mal aux tripes que je peux avoir quand elle n'est pas là. Il faut grave que je parvienne à vivre au présent. Les jours où elle est là, je me réjouis du présent mais surtout pas je pense au "jour d'après". C'est une réelle souffrance. Voilà. Il faut que je vive avec et surtout il faut que je me dise qu'elle est aussi très bien avec son papa. Qui, lui aussi adore ma petite chérie.
Bon, à part cet énorme trou noir, c'est plutôt bien... et je me sens plutôt libérée. Il me tarde de t'écrire des billets sur tout et rien. Avoir une vie équilibrée. YESSS!!! Allez on y croit !!
Maintenant, je vais chouiner un peu. Dis moi pourquoi dès que je command quelque chose, ça chie automatiquement ? Je commande la neuf-box parce que j'ai pas internet. Ben on te dit que 95% des personnes ont été connecté sous 2 semaines. Moi j'ai fait la demande le 1er juillet et déjà on me parle d'un délai de 3 semaines et que si SFR ne respecte pas ce délai t'as un mois d'abonnement gratos. L'ordonnance du délibéré prévu sous 3 ou 4 jours est arrivé un mois plus tard. Idem pour le branchement de la ligne France telecom. Je n'ai la Téloche dans l'appart que depuis hier et je loue cet appart depuis mars. Ah dis moi, j'ai commandé unemachine à laver à Monsieur Darty. Ben, on me l'a livré à l'heure. Ça semble être la bonne machine et même : elle marche drolement bien. enfin, pour l'instant !!!

Posté par Gloupsy girl à 08:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 juillet 2011

A y est presque !!!

Bon si tu regardes l heure, tu comprends que je n arrive pas à dormir. En fait, je ne dors plus depuis 4 h du mat. Quand tu sais que je suis dans un état de fatigue indescriptible, tu peux te dire "chouette, ça va pas arranger les choses" et tu auras raison. D'autant plus que le déménagement c'est pour ce week-end. Après je n ai plus internet. Gloups !! Je te parle de connexion internet mais ça c est pas le plus important. Le côté psy est beaucoup plus important. Et je peux te dire que j'en bave des ronds de chapeaux. grave!! Et je ne te parle pas de l'organisation. La cata. Tout Merde. Bon allez envoie moi des ondes positives. J en ai grand besoin.


Posté par Gloupsy girl à 05:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


07 juin 2011

Apnée : la finale

J'ai passé un délicieux week-end. J'ai même réussi à me sentir bien. Tu sais quand tu vis juste normalement. Le ravissement, le bien-être. Si, si, c'est possible !!!

Mercredi soir, la veille de mon départ, ma Petite Chérie est partie en vacances avec son papa. Bien entendu, j'ai pleuré toute les larmes de mon corps quand elle est partie. Mes enfants sont encore des petits bouts de moi et toute séparation est un déchirement.
Puis, le jeudi matin, aidée dans l'organisation par ma Grande Chérie, j'ai opté pour les transports commun : TAD, tram, métro et train. Tout était bien huilé et une fois que j'ai mis le pied dans le 1er moyen de locomotion, je me suis sentie BIEN !!!

Dans le train, quand tu as du bol que ton train est à l'heure, que tu n'es pas à côté d'une personne qui ne s'est pas lavée depuis des mois ou d'un gamin qui hurle tous azimuts, t'es sacrément peinard. Tu peux te détendre, roupiller, bouquiner, révasser. T'as pas le risque de t'endormir au volant et de percuter la bagnole que tu doubles. C'est très très cool. Moi, ça me plait drôlement bien.

Le jeudi, j'ai débarqué vers 13 heures. Ma frangine est venue me chercher. C'était très sympa. Elle avait les clés de la maison de mon Chéri. On a discuté dans son petit jardin (très agréable ce petit jardin). Puis elle est repartie. Et là, je me la suis coulée douce, jusqu'à ce que mon Loulou arrive vers 16h30. Quel plaisir de le voir. Nous avons passé près de deux jours totalement isolés. Dans les bras l'un de l'autre. J'ai réussi à éviter de penser et je suis parvenue à ME DECONTRACTER. C'était très très chouette. Pas d'embrouille, pas de prise de tête. Bon, je n'ai pas voulu sortir car je n'avais qu'une envie, c'était de profiter de lui sans regarder la montre et surtout : ne voir personne.

J'avais un peu les boules d'aller à la fête d'anniv de son petit beauf. Pas pour la fête, ni pour les personnes qui y étaient. Toute sa famille est adorable. C'est juste que je stresse grave de la semaine à venir (je la vis à plein pot cette semaine, pendant que je t'écris). Je suis en mode panique totale. Le fait de sortir de notre bulle était pour moi extrêmement difficile. D'autant que l'endroit où se tenait cette fête était un lieu que je fréquentais à haute dose quand je vivais dans cette région. ça, c'était difficile aussi, de se prendre tous ces souvenirs en pleine poire. En ce moment, je ne sais plus où j'habite. Mais alors là, ça n'a pas arrangé les choses. Désordre total. D'autant que, en nous rendant sur les lieux des festivités, mon Chéri s'est arrêté pour acheter des cigarettes. Sur la place même du village où, quelques années plus tôt, mon ex-futur Mari et moi nous étions réfugiés pour échapper au taré. Gloups. Dieu que j'étais mal au milieu de tous ces souvenirs.... que de souffrances !!!

La soeur de mon Chéri, l'organisatrice de cette fête surprise, travaille dans la même agence que mon Chéri. Ses amies sont donc principalement des collègues de mon Chéri. Je ne connaissais personne. Mon Chéri a dû prendre en charge le barbecue pour décharger un peu sa soeur. Je me suis retrouvée un peu seule à table. Seule, mais entourée pourtant. J'observais ces jeunes couples, auxquels mon couple ressemblait tant lors de mon premier mariage. Impossible de me défaire de ce passé qui ressurgit immanquablement dans cette région. Regrets, tristesse, nostalgie... et bons souvenirs festifs rejaillissaient. J'imagine que c'est la raison pour laquelle je me sens mieux ici dans le Sud-Ouest. Les souvenirs sont partiellement effacés. Je peux recréer une nouvelle vie sans interférences, sans parasites qui empoisonnent ma mémoire.

Tout s'est bien déroulé. Tout le monde était fort accueillant. Puis, un couple de retardataires est arrivé, accompagnés d'adorables petits garçons. La jeune femme me demande mes liens de parenté avec nos hôtes. Elle trouve que je ressemble à la soeur de mon Chéri. Mais je lui réponds, que non, je suis l'amie de mon Chéri. Mon Chéri pendant ce temps, jongle avec les merguez et les saucisses. Puis il arrive et nous présente à tous cette jeune et jolie personne : "c'est ma maîtresse de bureau !!!". Bon alors, ça, c'est dit. Tu me connais maintenant. Mon sang n'a fait qu'un tour. J'ai eu l'impression d'être en pleine mutation et me transformer en reptile car mon sang est maintenant figé et glacé dans mon corps gelé. Ne me demande pas la raison de cette phrase qui tue. Pourquoi a-t-il eu besoin de sortir cette phrase en ma présence ??? Ne me le demande pas. Je serais incapable de te répondre. Forcément, cette phrase m'a hanté tout l'après-midi. Plus une ou deux réponses cinglantes à mes taquineries lorsque je m'inquiétais de le voir boire de l'alcool. La prochaine fois, je me la ferme. Je me suis posée des milliards de questions : "vais-je supporter ces coups au coeur à chaque pic ?" "est-il préférable d'aimer et de souffrir ? Ou vaut-il mieux ne pas aimer et ne rien ressentir" A cette question, je peux répondre puisque c'est la situation que je vivais avec mon ex-futur Mari. Quant au reste, quant à ma résistance à ces agacements, je ne sais pas. J'essaie de lâcher prise. Pour moi, la jalousie n'a jamais été une preuve d'amour bien au contraire. Je me sais capable de claquer la porte face à une situation périlleuse. Je sais qu'en cas de danger, j'opterai pour le départ et ce n'est certainement pas ce qui me fera rester bien au contraire. Moi, j'ai besoin d'être sereine dans mes amours. Je pense anormal qu'il y ait domination amoureuse. Je ressens l'amour comme une complicité et en aucun cas une relation de dominant à dominé. Bon, ça c'est dans l'idéal, mais pour l'avoir vécu, je sais que cela peut exister. Je ne suis pas certaine que cela puisse se vivre ainsi avec mon Chéri. Ou alors, peut-être faudrait-il que je l'aime moins ??? Y a-t-il un rapport entre le degré d'amour et la jalousie ??? cette jalousie que je déteste tellement.

Il apparaît comme un homme très... tu sais, le genre d'homme qui parle aux femmes, à ses copines, en leur disant "ma Chériiie" "je t'adore", etc. En fait, ce sont des mots qu'il utilise avec moi. Et là, je prends conscience, que ces mots ne sont pas réservés à mon usage exclusif. Alors, pffff... c'est dur à encaisser alors que je suis tellement craintive et incertaine envers les hommes en général. En plus, je ne suis carrément pas partageuse de chéris. Il faut que je me ré-ancre et que je pense à l'image que j'avais de lui dans notre enfance. C'est une image qui me rassure, m'apaise et me permet d'avancer. En fait, comme chéri, il me faudrait un extra-terrestre qui viendrait d'une autre planète, totalement conçu pendant son grand voyage et donc sans aucun passé, mais bien roulé (comme moi. hé ho !!!) et avec une petite gueule d'ange. Juste programmé rien que pour ma tronche. Le pied quoi... ah bon ? c'est pas possible ??? E.T. est déjà pris ? Il est retourné dans sa Maison ??? Bon, alors tant pis. Je vais essayer de faire avec un terrestre-marin. En parallèle, je vais partir à la conquête de mon moi qui va bien... et hop, de reptile, je passe à une délicieuse Amazone, bien sous tous rapports!!

Il a été vraiment adorable et merveilleux ce week-end. Et j'ai senti notre Amour fort, serein et doux à la fois. Et je me suis sentie super bien et très amoureuse. Alors, je tente de rayer la scène de la "maîtresse du bureau" parce qu'il me faut construire une relation solide alors que je suis tellement dans la destruction. Le fait de conscientiser cette situation doit me permettre d'avancer. Comme dit ma copine "tu ne vas pas tout laisser tomber alors que tu es à 1 m du verre de sangria".

Le tout maintenant, c'est de vivre ces derniers jours terribles : le tribunal ce jeudi, puis le déménagement. Ce sont des déchirures pour tous. Le tout maintenant, c'est que ça se passe très vite et qu'on en finisse. Puisque j'ai accepté (dans le sens, je n'ai pas eu le choix) ce nouvel échec conjugal. Quand je vois l'Amour que nous nous portons mon Chéri et moi, je me dis qu'il n'y a pas photo. Quand je vois les réactions de mon ex-futur Mari dont le comportement n'a que très peu changé comme si rien n'allait se passer... je sais que je n'avais pas d'autre choix que d'essayer d'exister.

apnéeAlors, là, ce soir, et les jours à venir, mon objectif va être de tenter de me tenir la tête hors de l'eau et surtout "Il faut que je respire !! et ça, c'est rien de le dire. Je ne vais pas mourir de rire...Et c'est pas rien de le dire".

Et après, j'espère que je vais pouvoir revivre. Et que nous pourrons être heureux avec tous nos adorables Loulous. Quel bonheur de s'endormir à côté de l'homme que l'on aime. Quel bonheur de se réveiller et de sourire de plaisir de voir l'homme que l'on aime à ses côtés...

01 juin 2011

Etre une femme libre

Non. Je ne suis pas féministe à outrance. Je suis à même d accepter bien des choses mais je n ai pas forcément envie de tout accepter maintenant. Je pars voir mon amoureux demain. 6h de train à l aller. tout autant au retour. tout ça pour ne le voir seul qu une journée entière seuls. Le 1er jour sa fille fête sa communion. Je ne le verrai que le soir puis le vendredi. Le samedi, il passe à son agence puis nous allons fèter l anniversaire de son beau frère. Moi, aujourd hui j ai besoin de respirer. Même si tous ces gens sont adorables, ce n est pas ce dont j ai envie et ce programme m est imposé. Enfin, c est ainsi que je le ressens.

Posté par Gloupsy girl à 03:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 mai 2011

Aération, détente

Bon, si tu as lu mon précédent message avant que je ne le rectifie il y a quelques instants, tu as bien dû te demander si je picolais. La réponse est : non !!! Je me suis endormie grave de chez grave en tapant ce satané message. Je me suis réveillée entre temps pour tenter de le finir. Mais t'as bien vu ce que ça a donné... des mots, des phrases sans aucun sens. Promets moi de m'empêcher d'écrire quand je suis dans cet état-là. merde alors...

Bon, ça, c'est dit !!!

Je suis allée courir ce soir. Footing et vélo. En effet, au bout de 40 minutes environ, j'ai cru que j'allais mourir. Merci mon Dieu, une des cops était venue en vélo. J'ai pu donc lui permettre de courir en me sacrifiant pour prendre son vélo qui l'encombrait. ça c'est la version officielle. La version officieuse, c'est que j'ai failli succomber d'un arrêt net et effectif du coeur. Mais, j'ai su rester polie. A ma cops, je n'ai pas dit : "tu t'arraches de ce vélo et tu te mets à courir, bordel de merde". Je lui ai dit : "tu as peut-être envie de courir un peu. Veux tu que je te soulage de ton vélo ?". Hup hup hup barbatruc, j'ai aimé faire du vélo pour me reposer. Mais au bout d'un moment, je peux te dire que le vélo, je le déteste aussi. ça fait un mal de chien cette selle. M'enfin !!! il n'y a donc que moi qui ne supporte pas ces vélos ??? Bon, là, la surcharge pondérale et le manque d'habitude font que je souffre énormément quand je cours. Mais en temps normal, tu ne me vois pas sur un vélo. Je préfère, et de loin, la course à pied...

ça c'est un véritable antidépresseur. Surtout quand tu pratiques avec des amis adorables.

Dimanche, c'est repas chez un des couples de la course à pied. veine !!! j'ai hâte d'y être. En plus, les copains ont une super pistoche... cool !!!! Entretemps, il va falloir que je trouve des amuse-gueule qui régalent bien à faire pour ce jour-là. Si t'as une idée, soumets la moi, ça va me soulager...

Posté par Gloupsy girl à 23:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2011

J'y comprends rien

Samedi après-midi, munies de tournevis, d'une visseuse-dévisseuse, d'un sacré courage et d'une bonne dose d'inconscience, mon amie Mumu, sa fille de 15 ans et moi, nous avons attaqué par la face nord, le lit de ma Petite Chérie. L'aventure, la grande aventure : Ikea KK...

Tout d'abord, il convient de décortiquer la notice d'utilisation : the user guide. Ce qui est chouette, c'est que tu peux être totalement illetré, il n'y a pas un mot écrit sur cette notice. Ah si : il y a des chiffres pour compter le nombre de vis et d'écrous et surtout la référence correspondante.

Tu commences par ouvrir tous les cartons et tu vérifies que, ce que le user-guide te dit qu'il te faut, tu l'as bien et en quantité suffisante. Ne saute pas de joie, si tu as besoin de 40 vis référence 184.258, tu auras bien 40 vis de ladite référence. Et ne rêve pas, t'en auras pas une de plus... C'est là que ça se complique... Dès le début de la conception du meuble, nous sommes tombées sur un os.. euh, plutôt sur des vis pourries que même dans tes rêves, t'as du mal à les visser. Nous avons bien dû passer une heure non stop à essayer de faire rentrer ces saloperies de vis dans le trou qui va bien. ben ouais, ça doit pas s'appeler comme ça, mais moi, je ne connais pas d'autre nom. Sang et eau nous avons sué... mais dans la bonne humeur stoplé. La fille de mon Amie est une a-do-ra-ble ado. Tu sais le genre super gentille, contente de te voir, détendue et visiblement bien dans ses baskets. Et non pas, une ado de 18 ans tout le temps entrain de râler, de pester, de tempêter, le dos vouté  sous le poids de grognements de "scrongneugneus de ça va pas et je suis jamais contente". Tu l'as deviné, c'est une ado comme celle-là que j'ai acheté moi... Pas de bol, il n'y avait plus la version "sympa, cool et positive" quand je l'ai acheté. En fait, quand ils ont renouvelé le stock, c'est ma cops qui l'a eu, l'ado géniale...

Les 3/4 du lit étaient enfin montés lorsque ma copine Sylvie est passée me donner un coup de main pour les finitions. Ma copine Sylvie est adorable et j'étais ravie de la retrouver, mais surtout, c'était bien son mari, avec le tournevis qui va bien qu'il nous fallait pour finir dans des délais corrects. Ce qui a été le cas. On a beau dire ce que l'on veut, les hommes se débrouillent mieux avec des tâches manuelles. Contrairement à "nous zôtes" qui avons un mal fou à comprendre le sens du rail et le coup des vis machin chose à visser ici ou là.

Nous avions commencé vers 16 h. A 19 h, nous y étions encore. Mon futur-ex-Mari m'a appelé à plusieurs reprises pour savoir "d'où c'est qu'on en était" car il voulait aller courir le soir. Je lui ai bien répondu que mes amis perdaient du temps pour moi, (voir ci-dessous) pour moi la reine de la nuit. Je ne me voyais donc pas dire à tout le monde : "il faut qu'on arrête, mon futur ex-mari veut aller courir". Ben génial, c'est carrément super bien élevé de faire ça, etc. Donc non, impossible!!!

Mes amis m'ont suggéré d'aller chercher ma Petite Chérie et de l'amener à l'appart. c'est donc ce que j'ai proposé à mon futur-ex-Mari, le temps de finir le montage du lit. Sauf que : mon futur-ex Mari, s'est opposé à ce que ma Petite Chérie vienne dans mon appartement. "On verra plus tard a-t-il dit. Mais là, il est hors de question qu'elle y mette les pieds..". J'ai cru que j'allais avaler ma cravate que je n'avais pas. Nous passons devant le juge, en conciliation le jeudi 9 juin. Il me semblait que pour lui, c'était une affaire entendue. Je pensais qu'il avait beaucoup progressé. Il semble avoir accepté la plupart des éléments. Nous avons même programmé nos dates de vacances séparées... Alors, pourquoi ??? c'est un déni, c'est quoi au juste ??? Moi, j'y comprends rien. Il me faudrait un user guide Ikea adapté à lui. Peut-être trouverais je alors le mode d'utilisation de son fonctionnement.  Car pour l'instant, il est, et restera un sacré mystère...

Posté par Gloupsy girl à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2011

Anticyclone je t'aime

Et voici une journée apaisée. Je me mets en mode veille. J'ai fermé toutes les issues, je me regroupe sur moi, j'ai mis la bulle tout autour de moi. Tout ça pour ne pas trop subir l'insupportable. Et tu vois, je ne me sens pas si mal que ça... non ???

Bizarrement, c'est vrai que lorsque tu envoies des ondes positives, t'as plus de chance d'avoir un peu plus de chance. Est-ce la raison ? Je l'ignore. Toujours est-il que mon futur-ex-Mari m'a parlé de sa réservation pour le week end du 1er juin. Ce qui peut me permettre d'aller deux trois jours prendre la tangente et aller me ressourcer un peu plus loin. Il a même évoqué les vacances, ne semblant pas s'opposer aux semaines que je serais susceptible de prendre... le mode communication était activé. Ce soir, c'était plutôt détendu et pas désagréable du tout si l'on compare aux jours précédents.

En ce qui concerne l'équipement de mon appart. J'ai contacté un menuisier qui se trouve être le père d'un des très bons cops de ma grande Chérie. Il semble très gentil et va me faire un devis. J'espère qu'il ne va pas trop me charger. Mon Amoureux a levé les bras au ciel (je ne l'ai pas vu, c'était au téléphone). Il m'a dit "quoi, mais tu vas pas payer quelqu'un pour faire ça". Juste, le seul problème, c'est que lui, je pense ne le fera pas. Je n'ai donc pas des masses le choix. Enfin, une amie doit me prêter une visseuse-dévisseuse et je vais tenter l'aventure Ikéa kk ce week-end. ça va saigner... ça peut être très drôle. J'espère  seulement ne pas bousiller de trop le lit. Par contre, je ne me lancerai pas dans le montage du lit mezzanine de ma grande Chérie. ça, c'est sûr, beaucoup trop dangereux... Une de mes amies doit venir samedi me donner un coup de mains... Bon, d'ici là, j'aurai peut-être trouvé un jeune et élégant bipède capable de faire ça... mais encore faudrait-il que je le cherche ce jeune et élégant bipède.

Si vous voyez une nana munie d'un lasso, au rond-point en bas de chez moi, entrain de tenter de  pécho un mec bricoleur, ben, c'est moi. Dès que je vois la salopette de Mario bross se pointer, je harponne... rien que l'idée m'amuse beaucoup... Mais attention, j'accepte même un Mario sans moustache et sans Bross. Le principal, c'est que ce soit un bon bricolo... allez, vaut mieux en rire...

Posté par Gloupsy girl à 23:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 mai 2011

En très bref

Nous avons eu un week-end surchargé de tout plein d'activités. Le cirque le vendredi soir. Un copain de course à pied prend depuis le début de l'année des cours de jonglage dans un cirque. Nous y sommes allés en force. Presque tout le groupe était présent. C'était très chouette. Ma petite Chérie a adoré. Et moi aussi. Ils sont vraiment doués tous ces artistes qu'ils soient débutants ou non, je suis admirative. Je ne me vois pas du tout m'exhiber ainsi devant un public fût-il bienveillant et familier...

Le lendemain, j'ai donné de ma personne, et nous sommes allés voir Winnie the Pooh avec notre Petite Chérie. Je n'en pouvais plus... mais bon, elle était ravie et avait les yeux écarquillés de bonheur, pas tant pour le film, mais pour le cinéma !!!

Hier, pique-nique anniversaire de ma copine. C'était très sympa mais à la fois très difficile d'être seule alors que mes autres amis étaient en couple et amoureux. Cette situation est vraiment très pesante pour moi.

Ce soir, je suis allée voir mon avocate car nous sommes convoqués en conciliation le jeudi 9 juin. C'est très rapide et inattendu. Habituellement, on attend des mois avant la conciliation, et là, nous avons été convoqués deux mois après le lancement de la procédure.

Mon avocate est très sympa. Compte tenu de mes énormes revenus, je vais certainement bénéficier de l'aide juridictionnelle. Ce qui me fera 25 % de réduc environ... Toutefois, toute cette procédure est extrêmement difficile à vivre... Jamais je n'aurais voulu revivre un divorce. C'est trop moche. Nous souffrons tous terriblement. Je sais que les jours vont être difficile. Il va falloir que j'intègre ce changement. Je ne m'imagine pas partir, mais je m'imagine encore moi rester ici...

Quel destin pour moi ? Pour nous ???

Posté par Gloupsy girl à 23:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

12 mai 2011

Racontage : Acte II - Scène 2

Et les emmerdes, c'était pas fini !!! Ma petite Chérie de 3ans 1/2, en vacances avec son papa, s'est fracturée le coude en faisant du vélo. Elle est partie à fond les ganivelles et a tourné d'un seul coup d'un seul provoquant une chute par dessus son vélo... Elle m'est revenue avec un plâtre qui part du poignet jusqu'au haut du bras... Super !!!

Quand elle est arrivée, elle m'a dit : "J'ai cru que Papa c'était une Maman et j'ai cru que je ne te verrais plus jamais" !!! J'ai cru m'effondrer quand elle m'a dit ça...

ça m'a vraiment déchiré le coeur. Mon pauvre petit bout d'amour. Quelle tristesse tout ça... Ces jours-ci elle semble aller mieux.

Le lendemain soir, elle m'a demandé d'aller dormir dans le grand lit (avec son papa). Je lui ai dit que ça n'était pas possible car nous n'étions plus amoureux, ainsi que je lui avais dit précédemment. Elle a énormément insisté et m'a dit que la maîtresse lui avait dit que papa et maman étaient toujours amoureux... Il faut vraiment s'accrocher et être convaincu des décisions que l'on prend...

et pourtant, ça, ce n'est pas mon point fort, crois-moi...

Posté par Gloupsy girl à 23:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Racontage : Acte II - Scène 1

Je vais te dérouler le film. Tu te souviens, je suis rentrée chez moi, avec mon horrible culotte et ma Petite Chérie le Mercredi 27 Avril. 500 bornes, 5 h de route plus une heure de pause chez Maque Donalde.

Le jeudi soir, j'ai préparé nos vêtements : les miens pour le week end à venir (je pars à la Rochelle rejoindre mon Amoureux) et ceux de ma Petite Chérie qui part le dimanche 1er Mai avec son papa pour une semaine de vacances à Barcarès dans un Mobil-home. Couchée très tard le soir...

Le vendredi soir : enterrement de vie de jeune fille de ma cops adorée qui est ma partenaire de course à pied. Le truc organisé : un cours de cuisine donné à 14 nanas (nous), et ensuite, nous dégustons nos préparations. C'était super sympa et très bon, mais couchage à 2 h 15 du mat. Je ne suis pas allée en boîte. Juste le cours de cuisine s'est terminé à 1 h 30 du mat...

Le samedi matin, je me lève à 8h45, donc pas trop de sommeil. Je me prépare, m'occupe un peu de ma petite Chérie et je prends le volant à 10h30. Il me faut 4 h de voiture pour rejoindre la Rochelle et je suis attendue par mon Amoureux, ses deux garçons et mes amis Véra et son chéri (plus la marmaille)...
Une fois arrivée à Bordeaux, mon futur-ex Mari m'annonce que j'ai les clés de sa voiture destinée aux vacances dans mon sac à main (j'ai bien laissé la carte grise, mais la clé n° 1 est bien accrochée à mon porte clé et la clé n° 2 se trouve dans la petite pochette de mon sac à main). Donc, je fais 1/2 tour à midi, alors qu'il ne me restait plus que 2 h environ... entretemps, au péage, je prends deux jeunes autostoppeuses qui venaient de Rennes la veille au soir. Tu le crois ça ???
Une fois arrivée chez moi, je redonne les clés à mon futur-ex Mari et je repars avec une trop courte pause. Ne fais jamais ce que j'ai fait là, c'est une belle connerie. Je repars. Il est 14 h. J'arrive à 17 h et des bananes. Exténuée, 8h de conduite dans les pattes. Mon Amoureux m'attend. IL a fait les courses. Véra, son chéri et la marmaille viennent nous rejoindre sur son bateau. Je ne ferai connaissance des enfants que le lendemain.

Apéro avec nos Amis, je bois un verre 1/2 de Martini Gin. C'est tout. Mon Amoureux ne semble pas boire beaucoup et pourtant, il est dans un état d'ébriété bien avancé. Je n'ai pas super compris. Il se met à parler au ralenti, la voix cassée, parlant très fort, mélange d'alcool et de clopes... Il hurle qu'il m'aime quand nous allons prendre notre douche à la capitainerie. Je t'ai dit que j'étais exténuée ? Le mot est faible. Nous dormons. Enfin, j'essaie car à nouveau, sous l'effet de l'alcool et des clopes, c'est un bruit énorme qui résonne dans la cabine. Je meurs de sommeil mais ne parviens pas à trouver le sommeil tellement le bruit est fort. J'ai beau le secouer, il se tourne et zou, ça recommence. Lassée et super méga énervée (je ne supporte pas de voir mon Amoureux bourré, ça me rappelle trop mon père à l'époque glorieuse), je pars dormir dans une autre cabine mais il se lève et s'énerve après moi d'avoir voulu dormir dans une autre cabine. On se réconcilie... et tout va bien. le matin, j'accèlère le mouvement car ses garçons doivent venir nous rejoindre. Mais sa mère l'appelle et nous partons déjeuner chez ses parents. Nous ne sommes pas lavés, moi, pas maquillée, un sweat crado. Voilà comment je fais la connaissance de ses petits-loups et de ses parents. Gloups. J'étais vraiment super gênée tu vois... très mal à l'aise et toujours Très FATIGUEE. Le repas a été très sympa, ses petits loups sont vraiment craquants et ses parents charmants.

Je repars à 16h30. Puis quelques km plus tard, je commence à me sentir somnoler et je me dis qu'il faut que j'accèlère pour m'arrêter et me reposer. A 17h15, je double une voiture, j'entends un gros bruit de casse et je me vois percuter le véhicule que je doublais. J'arrive quand même à freiner, à contenir ma voiture. Une terrible odeur de fumée, de freins cramés. Nous nous garons sur la voie d'arrêt d'urgence. Ma voiture est morte... et moi, j'ai cru ma dernière heure venue. Je me suis dit : c'est maintenant que ça s'arrête. Ou pas...

Dieu merci, le couple de 75 ans qui se trouvait dans la voiture n'a pas été blessé. Je n'ai tué personne. Et je prends cet accident comme un avertissement. J'ai vraiment joué avec ma vie, mais surtout, le plus important, avec la vie des gens que j'ai croisé. J'ai eu un comportement d'irresponsable et je n'en suis pas fière du tout. Crois-moi...

J'ai appelé mon Amoureux qui m'a proposé de venir m'aider. J'ai bien apprécié. Ses petits loups dans la voiture étaient adorables et je les entendais très embêtés pour moi... et pour mon chien surtout :-)

J'ai ensuite eu le droit à un tour de dépanneuse jusqu'au garage. Un taxi m'a conduite ensuite dans une agence de location de voiture en pleine cambrousse. Je suis allée chercher ma Grande Chérie qui m'attendait avec son Amoureux sur Bordeaux. Je suis arrivée à minuit. Je n'en pouvais plus...

MAis tu sais le plus drôle ? Les personnes que j'ai percutées sont de la famille de mon Amoureux. Il s'agit du cousin de son papa... et de l'oncle de son cousin que j'aime beaucoup et chez qui nous étions allés déjeuner la semaine précédente. C'est plutôt curieux cette coincidence, Non ???

Posté par Gloupsy girl à 23:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 mai 2011

Blog en grève

Je viens de rédiger un putain de billet de je ne sais combien de paragraphes et cet.... de blog a buggé et il n'y a plus rien....

Conclusion : Je me couche et je m'y recolle demain. M'enfin, t'as vu l'heure ??? faut que je dorme là...

Pourtant, je t'en racontais des trucs... pfffffffffff...... je suis d'un déçu... heureusement que moi au moins, je connais mon histoire. Tu dois être impatient de connaître la suite, non ????

grognementGloupsy : pas contente du tout

Posté par Gloupsy girl à 23:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Racontage : Acte I - Scène 2

Mon Amoureux est sacrément lourd....

Durant mon séjour chez mon Amoureux, je nous ai embrouillés à 80 % du temps. Vexations en tous genres se terminant, quelques minutes avant mon départ pour ma ville, avec cette réflexion (précision, j'étais en jupe allongée sur son lit) : "Whaouh mais qu'elle est moche ta culotte". Coeur brisé, coup au coeur, invasion de tristesse et de malaise dû à ce manque de délicatesse. Mon Amoureux est un homme qui dit ce qu'il pense et qui ne pense pas aux conséquences de ce qu'il peut dire... et moi, sensibility woman, je me casse en deux à chaque gentillesse de ce genre. Comprends pas du tout qu'on puisse dire ça à son Amoureuse. Car enfin, il doit bien penser que ça ne va pas me faire plaisir. Ah, il ne pense pas à ça !!! c'est dit, c'est dit... Je pense, je dis et surtout : JE NE REFLECHIS PAS...

Bon allez, autant vider son sac. Ma préférée et de loin. Et j'ai beaucoup de chance car je l'entends assez fréquemment : "Je ne comprends pas pourquoi je t'aime autant..." la suite ayant été  :
- dans les débuts du début : "Je disais justement à mon cousin, qui lui ne sort qu'avec des Nanas hyper bien foutues, ben moi, je préfère et de loin ma Chérie peu importe son physique"
- Le week end dernier, j'ai eu : "tu vois c'est dingue, je ne suis toujours sorti qu'avec des femmes minces et c'est la première fois que je sors avec "une femme forte". et bien malgré tout, je crois que tu es celle que j'ai le plus aimée.

Tu l'auras compris, ces assemblages de mots sont censés être des compliments que tu peux interpréter, quand tu es une vraie nana comme moi par : "c'est dingue ça, je ne comprends pas pourquoi j'en pince pour toi alors que t'es un vrai cageot".

Nous avons eu quelques instants vraiment agréables et harmonieux. Puis, une prise de bec pour une connerie ou une autre. Mais merde alors, il est franchement d'une indélicatesse, d'une sacrée maladresse mon Amoureux, j'avais encore jamais vu ça avant. Bon, il faut dire que j'ai largement aggravé ma surcharge pondérale, donc je ne l'ai pas volé, mais moi, dont l'estime de soi est au ras des paquerettes, il m'est assez difficile de ne pas me sentir hyper dévalorisée.

ça m'échappe ça quand même, parce que tu sais, mon Amoureux, il mesure environ 1,70 m, il fait un peu plus de 100 kgs et moi je fais 1,65 m et je pèse en ce moment 74 kgs. Mais, jamais au grand jamais je ne pourrais lui dire des choses aussi méchantes, même de manière involontaire. Et aussi, je crois que je ne pourrais jamais lui dire que je ne suis sortie qu'avec des mecs archi bien gaulés. Et le fait qu'il ait un énorme grabouilloux, ben comme lui, c'est pas super attractif, mais je compose avec. Et surtout, ça ne m'empêche pas de l'aimer beaucoup. Mais nom d'un ptit bonhomme, jamais je ne pourrais lui dire ça d'une manière ou d'une autre, j'aurais trop de peine pour lui... mais lui, il y arrive vraiment bien.

Posté par Gloupsy girl à 23:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

LR

Après une année d'utilisation intensive, je viens de découvrir que je peux utiliser mon tel pour t'écrire. Bien entendu, je nous souhaite beaucoup de courage car taper avec l'index c'est bien plus long qu'avec les dix doigts, et toi, tu vas te lire de bien drôle de mots due to la T9 méthode.

Allez je me lance !!!

Je me réveille comme je m'endors avec la grosse boule à l'estomac. Je ne sais plus où j'habite. Là je squatte le canapé, sinon dès qu'un lit se libère, zou!! je me Colle dedans. ça fait maintenant près de 5 mois que je dors sur le canapé. le luxe pour moi c'est de dormir dans un vrai lit et le top du top, c est d'y faire l étoile, les bras en croix. Je vais me cogner le canapé encore quelques temps parce que quand je serai dans mon appart, je dormirai encore dans le canapé (ou sur le canapé je ne sais plus comment on dit).

En attendant, j'ai cette boule à l'estomac. Je suis en état de mal Etre permanent. Car je ne sais pas à quelle sauce je vais être manger. Début avril j'ai lancé une procédure de divorce, la fameuse requête en référé... Et je dois aller retirer deux lettres recommandées. Bon, la 1ère, je me doute que c'est un envoi en provenance du boulot du père de ma Grande Chérie. Mais la seconde ??? courrier de l'avocat de mon Mari ??? What else...

Bon, je m'habille et je fonce chercher ces maudites lettres pour être fixée... Fingers crossed...

Posté par Gloupsy girl à 07:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 mai 2011

Racontage : Acte I - Scène 1

Nom de Zeus, ça fait des lustres que je ne t'ai pas écrit et pourtant, j'en ai des choses à te raconter. Tellement, que je ne sais pas par quel bout commencer.

Allez, on remonte le temps... week end de Pâques, week end prolongé. Direction la ville de mon chéri. Départ de la ville de moi + 500 kms. Le trajet s'est fait avec ma Grande et ma Petite Chérie. J'avais acheté quelques produits de la région et j'avais donc dit à mon amoureux que je passerai lui donner mes petits produits pour qu'il les mette en lieu sûr et principalement dans le réfrigérateur. Pas de bol, il m'écoute et il oublie, il pensait que je restais dormir avec lui et il a boudé. En fait, je ne pouvais pas du tout rester chez lui puisque je devais confier ma puce de 3 ans et des bananes à mes parents. Il n'était pas question que je ne dorme pas chez mes parents. Il était juste près de 2h du mat. Attention, soyons clair : j'en aurais rêvé. Ce n'est pas ça, c'est que ma vie non officielle, illégitime est truffée d'obligations en tout genre. Mes parents ne sont au courant de rien, donc, officiellement, j'ai passé le week end plus plus chez une copine dans un gîte... quelle copine ? Quel gîte ? l'histoire ne nous le dit pas. Ma soeur a d'ailleurs failli se fourvoyer à ce sujet... mais elle a méga assuré comme d'hab.

J'ai réussi à débarquer chez mon amoureux le samedi vers midi. Nous sommes allés magasiner chez Ikéa KK. J'ai adoré ces moments partagés avec lui. Tu n'as pas idée du nombre de fois où je suis allée chez Ikéa, seule ou avec mon futur-ex-mari. Toujours super triste de ne pouvoir faire de projet, une frustation continuelle d'avoir un logement qui ne me plaît pas et que je n'ai pas le droit de décorer... mais là, avec mon amoureux, c'était un grand moment de bonheur. Il m'a offert plein de petites attentions adorables et il a fallu que je le retienne autrement, tout son tiroir caisse y passait. Ensuite, petit grailloux chez Ikéa KK. IL m'a fait découvrir le resto de chez Ikéa KK. Mon Amoureux, c'est un homme qui me dit immature, mais tu sais le petit garçon qui sommeille en lui est encore très très présent. Tu l'aurais vu me parler des boulettes Ikéa KK, des desserts à 50.000 calories, gorgés de beurre, de crème et de sucre, que rien que tu les regardes, tu prends 10 kgs, enfin, moi, c'est ce qui m'arrive fréquemment. Le problème c'est que je suis dans un état d'épuisement très avancé, que je me suis couchée à 2 heures du mat, et que 2 heures d'Ikéa KK m'ont tuée.

Ma soeur est ensuite venue nous rendre visite. Mon Amoureux est parti faire les courses pour le soir. Ma cops Véra et son nouveau chéri venaient nous rendre visite. T'ai-je dit que nous avions programmé ces quelques jours "rien que pour nous deux et personne d'autres" ? Mon Amoureux est parti faire les courses pour nous laisser ma soeur et moi faire du racontage sur nos Amoureux. Il a pris tout son temps pour que le racontage ne soit pas tronqué... Il est revenu avec deux gros zeufs de Pâques, un pour moi, un pour ma soeur et il a acheté un adorable petit lapin en chocolat pour ma petite Chérie. J'ai trouvé ça trop adorable. Il est vraiment mignon. J'ai vraiment été touché par ça. Et ça m'a fait vraiment bizarre pendant ces quelques jours de me laisser porter par lui. Il faisait les courses, faisait à manger. Nous vivions comme un couple normal. Quel bonheur !!!

Quel bonheur ???? Non, mais c'est sans compter sur ma sensibilité et ma susceptibilité toutes les deux niveau maxi top top sur l'échelle de Richter... Ma cops Véra et son Chéri sont arrivés. Le Chéri, bravo, vinte sur vinte, il est royal. Je suis sûre que tous les deux vont être heureux. ça se sent tout de suite, même pas à tergiverser. Bon allez, il y aurait bien une ou deux petites expressions qui me... bon, mais sinon : tip top. Il est adorable et je vote pour. En plus, il piccole bien comme on aime et il est drôle tout plein. Il est doux, il est joli, bien gaulé. Tout ce que ma Véra aime. Alors... hein !!!

Cette soirée a débuté impec, sauf que j'étais assise sur un canapé à 50 m des autres. J'ai demandé à plusieurs reprises à mon Amoureux, qui, rappelez-vous, ne peut se passer de moi : "Tu viens t'asseoir à côté de moi ???". Que neni, ce.... (non, je tairais le mot qui me vient en bouche) est resté installé à côté des copains. Tous les trois s'amusaient bien, parlaient, riaient et moi, personne ne m'écoutait. Véra et mon salopard d'Amoureux (ah oui alors...) ont passé leur temps à cloper sur le balcon. Nous laissant en plan, le copain et moi. Autant te dire, je n'ai pas du tout, mais pas du tout apprécié ce comportement. Vexée comme un régiment de poux. Lorsque la nuit a laissé tout ce petit monde complètement cassé par l'alcool et les clopiots, lorsque mon Amoureux, puant la clope et l'alcool s'est mis à ronfler. RONFLER ??? c'était pas ronfler ça, c'était un espèce de bruit de bête sauvage en pleine agonie. Des décibels à t'exploser les tympans, la colère en moi, je me suis emparée de la couette de l'un des enfants et je suis allée dormir sur le canapé. Une fois de plus : LE CANAPE !!! A 8h le lendemain matin, je partais courir pour EXPULSER cette colère. Je me suis sentie vraiment pas aimée du tout. Je me suis sentie une merde qu'on foutait dans un coin. Oubliés tous ces mots d'amour : Je te rendrai heureuse.... tu es la femme de ma vie.... je ne peux pas vivre sans toi... Relégués au néant cet amour passion. Mon Amoureux prenant ma cops dans ses bras "qu'est-ce que je suis heureux pour toi". Ben voyons, vas-y mon grand, te retiens pas, fais comme si je n'étais pas là. D'ailleurs, je ne suis plus là. Et demain, je me casse et plus jamais tu ne me revois... t'es qu'un enfoiré. Bien sûr, ça je ne le lui ai pas dit et j'ai réussi à fermer mon clairon, mais pas trop quand même hein !!! j'ai bien dit ce que j'avais à dire. Merde alors!!!

Je suis allée manger chez mes parents le midi. Les cops sont restés avec mon Amoureux. ça m'a fait beaucoup de bien de partir ailleurs, parce que là, ça ne me l'avait pas fait et j'allais droit au clash. Mon Amoureux a dû le sentir, il est venu avec moi lorsque j'ai couru le matin. Lui, il pédalait sur son vélo...

Le soir, nous nous sommes serrés très fort l'un contre l'autre, pour nous retrouver, pour s'excuser et pour pardonner. Pardonner ? Hum, hum, je t'explique : comme dirait Coluche, je ne suis pas rancunière, mais j'ai de la mémoire, moi... non, non, je ne sais pas pardonner. Je sais juste archiver temporairement, mais une fois que ça a eut lieu, c'est fixé à tout jamais en moi. Cette mémoire-là, je l'ai bien. Hélas !!! et ça reste collé. C'est un élément qui va s'ajouter à d'autres et qui va pourir la qualité, la composition de notre Amour. Non, ça ne devrait pas exister. Moi, je l'aimerais sans mesquinerie, sans accroc notre Amour. Je suis toujours déçue de me trouver confronter à ces coups bas. Bien sûr, je pourrais me venger et lui faire la même chose. Mais malheureusement, je me rends compte moi de ce que je fais et je suis attentive à l'autre. Bien plus qu'à moi. Je ne dis pas que ça n'arrivera jamais. Mais je fais toujours attention à ce que les personnes que j'aime se sentent bien. Enfin, réellement, j'essaie.

Bon, je ne reviendrai pas sur le fait qu'il m'a dit que ma cops ne lui plaisait pas. Juste quand elle se levait, il lui reluquait un tout petit peu le déhanché. Mais sinon, non non, elle ne lui plaît pas. Et prends moi pour un con aussi. Bon allez je me calme. C'est fou comme tout peut remonter facilement. Cela fait quasiment 3 semaines et Dieu sait si beaucoup d'évènements se sont passées depuis... et bien, je reste toujours avec cette rancoeur au fond de moi... Je gère très mal cette colère qui m'emporte. Je gobe tellement tout ce qu'il me dit quand il me dit qu'il m'aime, que lorsqu'il se détourne du droit chemin, ben, j'ai une haine qui monte en moi. Violentes, la haine et la colère. Et même destructrice... Jalouse moi ? Possessive, moi ??? mais pas du tout. Tout au plus exclusive.

Allez, je te raconte la suite demain.

Prends bien soin de toi. Tu sais, la vie est précieuse. J'ai découvert ça la semaine dernier. Pas le samedi dernier mais le précédent. Tu as bien failli ne plus jamais me lire. Dis-moi, tu aurais été triste un peu au moins ???

Posté par Gloupsy girl à 23:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 avril 2011

Les affaires reprennent

J'ai eu une très très longue discussion avec mon Amoureux. Je crois qu'il a compris ce que j'ai pu ressentir. Et ça me fait vraiment du bien. Je me rends compte à quel point mon humeur peut être liée à lui, à ses manifestations. J'ai besoin de lui et surtout, j'ai envie de lui parler et de le vivre.
Dans 3 jours, je vais enfin le rejoindre et le redécouvrir. Ouf. 3 mois, c'est largement trop long, c'est inhumain, c'est insensé et carrément inutile.
Nous avons tout un tas de petits projets pour ces quelques jours et c'est vraiment chouette.

Tu vas me dire et ton Mari (futur ex-Mari)vdans tout ça ? Et bien, ce n'est pas moi qui lui ai dit de ne pas venir. Mais crois-moi, quand il m'a dit qu'il restait ici. J'ai une sorte de rictus qui s'est affiché dans les secondes qui ont suivies. Car cela signifie pour moi : LA PAIX !!! Mon Mari et moi ne faisons plus que nous croiser. Et le moins possible... Il se met maintenant à noter sur son calepin les échanges que l'on peut avoir sur la situation et aussi les livres que je lis, etc. J'ai pas la sensation d'être épiée tu vois...

Le week end dernier, je suis allée dormir à mon appart. C'était chouette. Je commence à m'imprégner de l'appart. Ce week end, J'étais avec ma copine Caty. Nous nous sommes connues à 18 ans. C'était il y a une dizaine d'années. Oh ça va hein !! quelques dizaines d'années, t'as pas besoin de me le rappeler, je le sais... Nous nous sommes embrouillées il y a quelques années pour des conneries de nanas totalement débiles et en kit. Chacune avec ses souffrances, chacune avec ses certitudes, ses contraintes et surtout épuisées par des grossesses tardives, que je déconseille fortement si on a le choix. C'est bien joli tout ça et je ne regrette pas un seul pouyième de seconde ma petite Chérie, mais vraiment le corps ne suit pas et cela fatigue réellement.

Ma cops Caty est devenu Coach en "Prise de parole" et aussi en "projet de vie". Me demande pas. C'est entre une psychothérapie brève et j'ai oublié quoi d'autre. Caty m'a utilisée comme "cow-boy" (je sais qu'on dit cobaye, c'est pour du rire que j'ai écrit cow-boy) et j'ai pour objectif, afin de m'aider à régler mon indécision chronique : de ne plus rien décider. C'est paradoxal, mais je pense comprendre pourquoi. En fait, je vais vite me rendre compte que c'est super pénible de ne pas décider et d'être obligé de faire quelque chose qu'on n'a pas envie de faire. Par exemple, hier, je te tenais un discours différent. Pour le déjeuner par exemple, ma copine m'avait choisi du magret de canard (Yess !!!). mais aujourd'hui, j'ai eu droit à une mousse de betterave. pfffffffffffff.... beurk beurk beurk. C'est clair que moi, je n'aurais jamais choisi cela...

Il me reste 4 dodos sans mon chéri et hop... yesss !!! je compte les jours et les heures...

Posté par Gloupsy girl à 00:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 avril 2011

ça craint du boudin !!!

Ce soir, je suis en phase de destruction massive en passant par l'auto-destruction massive. Je suis l'effondrement faite femme. Je ne crois plus en rien, je m'ennuie, je râle, je pleure, et surtout : JE ME SENS SEULE... encore et toujours. Alors forcément, je me dis : "à quoi bon ?".

A quoi bon se battre, pour quoi ?? Pour en arriver toujours au même stade ?

C'est quoi pour toi un couple ? Un couple pour moi c'est associé à beaucoup de communication, d'échanges, de contacts. Un couple, c'est deux. On est d'accord. Donc, deux, c'est l'échange. C'est toi et c'est moi. Et c'est pas moi tout seul. Tu l'auras compris, je suis terriblement déçue par le peu de contacts que je peux avoir avec mon Amoureux. Nous sommes lui et moi, dans une phase très délicate, très douloureuse. Et nous nous parlons au maximum 2 minutes par jour au téléphone, et pas tous les jours. Le boulot, les conjoints, les enfants, tous ces points font que nous ne pouvons pas nous parler facilement. Nous nous envoyions des sms. Tous les soirs avant de m'endormir, je lui envoyais mon petit sms. Le matin, également. Des mails au bureau.

Ce matin, il m'a envoyé un très joli mail très amoureux. Mais, j'étais aux taquets et je n'ai pas pu répondre avant le début de l'après-midi. Je dois finaliser mon dossier sur l'archivage lundi, dernier délai car j'ai un audit la semaine prochaine et je veux que tout soit nickel. Je ne relève que très peu le nez de ma copie. En général, je l'appelle en sortant du boulot le soir. La plupart du temps, nous ne pouvons pas discuter pour x raisons : il est parti chercher ses enfants, il est avec ses parents, il est avec son plombier. Bref, très peu de place pour moi. Alors, bien évidemment, je réfléchis. Pourquoi moi, je peux lui envoyer un sms le soir en m'endormant, ou dans la journée, ou... pourquoi je peux l'appeler. Bien que j'hésite toujours à lui téléphoner de peur de le gêner dans son travail. Et pourquoi pas lui ??? Pourquoi, est-ce que moi je pense à lui envoyer un sms avant de m'endormir, et pourquoi pas lui ??? Je pense qu'au niveau du planning chargé, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre.

Tu comprends, là, je suis entrain de me dire : nous sommes au début de notre relation, il n'a pas le réflexe de me raconter quand quelque chose lui arrive. Il n'a pas le réflexe de me dire, comme je le fais "je sors du boulot, je rentre chez moi". Entendons nous bien : en aucun cas, je ne souhaite qu'il fasse des efforts. Pour moi, le problème est qu'il n'y pense pas. Pour moi, cela signifie qu'il n'y a pas ou plus de liaisons entre nous, plus de connexions. C'est chacun sa pomme. On discutera lorsqu'on se verra. Hélas, moi, je ne fonctionne pas comme ça. Moi, si je me sens seule comme en ce moment, cela ne va pas me convenir. Je le sais. Je le sais tellement que l'une des raisons pour lesquelles je quitte mon Mari est que je me sens seule à ses côtés. Tu pourrais me rétorquer : "mais n'est-ce pas récurrent ?". Dieu merci, je peux te répondre que non, je n'ai pas vécu que cet absence de contacts avec les hommes de ma vie. Pour certains, cet aspect-là de la vie, s'est passé à merveille. Par contre, il est très clair que la relation que j'ai pu avoir avec mon Mari n'a pas été satisfaisante pour cette raison essentiellement. Pour moi, le couple est l'opposé de la solitude. On peut être en couple et se sentir seul. Mais pour moi, il ne s'agit alors pas d'un couple. A contrario, deux personnes peuvent se voir de manière épisodique mais ne pas se sentir seules tant leur relation est harmonieuse.

Malheureusement, je ne me sens pas dans cette situation. Et surtout pas maintenant.

A quoi ça sert d'aimer alors ? Bien évidemment, c'est quelque chose que tu ne peux pas vraiment contrôler. Mais l'Amour doit t'apporter du bonheur, de la joie. L'Amour doit te rendre légère et heureuse. L'Amour doit te porter... pour le plaisir, bien entendu, mais aussi pour t'aider à supporter la dure réalité de la vie.

Si l'Amour ne t'apporte pas ou plus ce sentiment de plénitude. Alors, tu peux douter... et te demander : "A quoi bon ?"...

Je sais, une semaine avant ma rencontre avec mon Amoureux, c'est la crise. C'est presque une tradition. Je ne m'en rends pas compte, mais à chaque fois, je renouvelle ce cycle infernal. Alors, Crise ou véritables réflexions. J'en suis où, moi dans tout ça. Peu importe, je sais que j'en ai vraiment marre de chez marre...

Posté par Gloupsy girl à 00:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 avril 2011

Je dis ça, je dis rien

ça fait un bail que je ne t'ai pas écrit. Je te présente mes excuses les plus plates. Je t'explique. J'ai une vie de ouf... Je suis épuisée, exténuée, lessivée... alors le soir, je me couche et je suis carrément incapable de pianoter sur mon petit ordi. Pourtant, des choses à raconter, j'en ai un paquet, crois moi...

En début de semaine dernière, ma Grande Chérie a fêté ses nisuitans... Mince, je n'arrive pas à le dire. Elle a fêté ses tuitans... MINCE, elle a fêté ses 18 ans !!!! merde alors... je ne sais pas si je te l'ai dit, un jour, en voiture, elle me sort : "tu serais d'accord que je loue une salle avec mes copines pour fêter mes 18 ans". Je lui réponds : "Pas de problème on a encore quelques années devant nous." "Han, c'est malin, il n'y a plus que quelques jours !!". Et là, j'ai choppé un refroidissement/engourdissement de mes membres, mon sang n'a fait qu'un tour... 18 ans... mon bébé va avoir 18 ans... Du coup, je peux te dire qu'elle les a eu la semaine dernière. Et en plus, elle a passé son code cet aprem, avec succès. Ouf, mon portefeuille respire mieux...

Pour cet évènement (je ne vais pas te redire lequel) nous sommes allés le jour J au resto célébrissime et choisi par ma Grande Chérie, j'ai nommé : Pizza Hut. Petite Chérie était ravie... Le papa de ma Grande Chérie et moi, lui avons payé un ordi portable (Bling blang pschtttt, mon portefeuille se raplaplatise à nouveau). Hé ho, le jour J, il a fallu que j'aille acheter une sucette au chocolat pour ma Grande Chérie, de la part de ma Petite Chérie. Quand elle a su que c'était l'anniv de sa soeur, Petite Chérie m'a dit : "Je vais acheter à Grande Chérie une sucette en chocolat et un pain d'épice en forme de bonhomme". Alors, on a acheté en plus un très très joli collier qu'elle n'a plus jamais remis...

Le papa de ma Grande Chérie (mon ex donc, tu suis ?) est venu ce week-end avec sa compagne. C'était bien sympathique. Juste, je piquais un peu du nez quand sa compagne me prenait à témoin sur des choses que l'ex faisait ou pas, ou bien disait ou ne disait pas... non seulement, je ne veux pas me souvenir, mais en plus, je n'ai pas envie du tout de me mêler de tout ça. Ils ont donc passés le week-end chez nous, avec nous. Et bien que je sois très fâchée après mon Mari parfois, j'avoue que je lui sais gré d'accepter mon ex à la maison. J'avoue que c'est un sacré cadeau pour mes enfants que de pouvoir vivre dans ce climat.

Puisque je te parle de mon Mari, sache que j'ai enfin lancé la requête en référé et qu'il a reçu un courrier de mon avocate, l'informant de ma décision de divorcer. Bien entendu, ou plutôt, bizarrement, il n'a eu aucune réaction à ce courrier. Comme si de rien n'était... pour autant, dans son comportement, il suit ma demande et y adhère à fond. Il m'a annoncé qu'il partait une semaine avec ma Petite Chérie pendant la 2ème semaine des vacances de Pâques. Ce qui signifie que... je vais partir seule avec mes Chéries direction ma ville d'avant. Ce qui me permettra de voir mon Chéri tranquilou, de découvrir sa maison et si possible de l'aider à l'aménager.
Attendu que mon Mari part avec ma Petite Chérie, toute une semaine en vacances...
Attendu que ma grande Chérie sera en vacances avec son Chéri sur Bordeaux le 1er week end de cette semaine-là...
Je vais donc pouvoir passer un autre week end avec mon Chéri. Elle est pas belle la vie ???

Et ensuite, j'aurais TOUTE UNE SEMAINE PEINARDE !!! Yesss !!!!

Bon, tu vas me dire, c'est super qu'il réagisse comme ça, il n'empêche que je trouve que mon Mari futur-ex est un bel enfoiré. Pendant 5 années de bons et loyaux services, il a refusé que l'on s'aère quelques week-ends et lui, en 2 mois, il se tape 4 jours à la neige et une semaine en mobil-home au bord de la mer. Mais quel salopard !!! ça veut dire quoi, ça ??? Tu me quittes et tu vas perdre gros ? Ou alors, je t'ai pourri pour que tu te tires ??? Bref, c'est un enfoiré, mais je suis contente et j'ai du bol qu'il réagisse ainsi. car, je vais pouvoir être plus libre pour retrouver mon Chéri. Crois-le ou pas, ça va faire 3 mois que nous ne nous serons pas vus. Je te jure que c'est beaucoup trop long tout ça. Moi, j'en ai marre. Moi, j'ai besoin de vivre avec de l'amour, tu comprends ? J'ai besoin de voir l'homme que j'aime...

t'es pas comme ça, toi ???

Posté par Gloupsy girl à 23:15 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , ,